Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

Économie du développement durable - Cours et exercices de SES, Terminale ES

Contenu du chapitre :

Ce chapitre explique pourquoi l'analyse économique du développement durable, qui se fonde sur la préservation des possibilités de développement pour les générations futures, s'intéresse au niveau et à l'évolution des stocks de chaque type de capital (accumulation et destruction) ainsi qu'à la question décisive du degré de substitution entre ces différents capitaux. Il évoque, à l'aide d'exemples, les limites écologiques auxquelles se heurte la croissance économique (épuisement des ressources énergétiques et des réserves halieutiques, déforestation, augmentation de la concentration des gaz à effet de serre, etc.). Il montre que le PIB n'a pas été conçu pour évaluer la soutenabilité de la croissance. Il montre la complémentarité des trois types d'instruments que sont la réglementation, la taxation, les marchés de quotas d'émission.

 

Objectif pédagogique :

Maîtriser les objectifs et les formes de la soutenabilité, ainsi que les outils économiques de la politique climatique.

Votre enfant est en Terminale ES et vous souhaitez l'aider à progresser en SES ?

Pour revoir le chapitre "Économie du développement durable", Bordas Soutien scolaire vous propose plusieurs séquences avec des diaporamas de cours et des exercices . Les erreurs de votre enfant sont analysées et nous permettent de lui proposer une correction adaptée, afin de l’aider à progresser.

 

Notions abordées :

- Les limites écologiques de la croissance économique

- Les formes de la soutenabilité

- Les instruments économiques pour la politique climatique

Les notions abordées :

Quelles sont les limites écologiques de la croissance économique ?

Quels sont les capitaux nécessaires à la croissance économique ?

a. La croissance nécessite du capital naturel

Le capital naturel est l'ensemble des ressources naturelles utiles à l'homme et exploitables techniquement et économiquement. Il s'agit par exemple des énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz de schiste...), des réserves halieutiques (poissons), des minerais (uranium...) ou encore des forêts.

Le capital naturel concourt à l'augmentation du PIB dans la mesure où il fournit les matières premières et l'énergie nécessaires à la production de biens et de services.

b. La croissance nécessite du capital physique

Le capital physique ou technique est l'ensemble des moyens de production fabriqués par l'homme. Il se compose du capital fixe (les machines, les bâtiments, les infrastructures routières...) et du capital circulant (produits semi-finis) qui est détruit au cours du processus de production.

Le capital physique contribue à la croissance économique en fournissant les outils qui permettent de fabriquer les biens et les services. Un stock important de capital physique facilite l'augmentation du PIB.

c. La croissance nécessite du capital humain

La notion de capital humain a été théorisée par Theodore Schultz et Gary Becker dans les années 1960. Elle approfondit la conception classique du facteur de production Travail.

...

Quelles sont les formes de la soutenabilité ?

Qu'est-ce que le développement durable ?

a. Les trois piliers du développement durable

Le développement durable est une notion conçue par Gro Harlem Brundtland en 1987 dans un rapport intitulé Notre avenir à tous. Elle le définit comme « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs ».

Le développement durable repose sur trois piliers :

- Économique : poursuite de la croissance économique.

- Social : réduction des inégalités et satisfaction des besoins physiologiques.

- Environnemental : protection de la biodiversité et préservation des ressources naturelles.

...

Quels sont les instruments économiques pour la politique climatique ?

La croissance économique génère des externalités négatives (ex.: émissions de CO2) qui entraînent le changement climatique. Les économistes préconisent trois instruments complémentaires pour internaliser ces externalités.

L'instrument réglementaire

a. Le principe de fonctionnement de la réglementation

L'instrument réglementaire consiste en la création de lois limitant les émissions de gaz à effet de serre (GES) ou de polluants par les pouvoirs publics. Par exemple, le protocole de Montréal de 1987 a interdit l'usage des gaz aérosols qui détruisaient la couche d'ozone.

...

Les derniers avis

Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?