Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

Stratégies d'entreprises et politique de concurrence dans une économie globalisée - Cours et exercices de SES, Terminale ES

Contenu du chapitre :

Ce chapitre traite de l'influence de la structure démographique sur les comportements économiques. Il présente le fonctionnement des systèmes de retraite et de protection sociale.

Objectifs pédagogiques :

- Comprendre l'influence de la démographie sur l'épargne et la consommation.

- Connaître les principales caractéristiques des systèmes de protection sociale.

Votre enfant est en Terminale ES et vous souhaitez l'aider à progresser en SES ?

Pour revoir le chapitre "Stratégies d'entreprises et politique de concurrence dans une économie globalisée", Bordas Soutien scolaire vous propose plusieurs séquences avec des diaporamas de cours et des exercices. Les erreurs de votre enfant sont analysées et nous permettent de lui proposer une correction adaptée, afin de l’aider à progresser.

Notions abordées :

- Dans quelles circonstances les entreprises peuvent-elles exercer un pouvoir de marché ?

- Le rôle de la politique de la concurrence

Les notions abordées :

Dans quelles circonstances les entreprises peuvent-elles exercer un pouvoir de marché ?

Pour faire face à la concurrence, les entreprises essaient d’acquérir un pouvoir de marché. Elles mettent en place diverses stratégies afin de s'affranchir du fonctionnement du marché concurrentiel et d'en prendre le contrôle.

Les entreprises cherchent à détenir un pouvoir de marché en fixant les prix du marché et en déterminant les quantités écoulées. Elles deviennent alors « faiseurs de prix » (price maker), et instaurent un rationnement.

Les circonstances qui leur permettent d'exercer ce pouvoir renvoient à la concurrence imparfaite.

Pour comprendre la concurrence imparfaite, il faut d'abord se référer au modèle théorique de la concurrence pure et parfaite, mis à jour par l'économiste français Léon Walras (1834-1910), dans le cadre de l'équilibre général des marchés.

Le modèle walrasien permet, à partir de l'explication du fonctionnement d'un marché parfaitement concurrentiel, de rendre compte de la concurrence imparfaite.

1. Le modèle du marché concurrentiel et de la concurrence pure et parfaite

Le marché est le lieu de rencontre entre les offreurs d'un produit et les demandeurs.
En situation de concurrence pure et parfaite, le fonctionnement du marché permet la détermination d'un prix de marché appelé prix d'équilibre, prix où les offres et les demandes s'égalisent pour un certain volume de produits, appelé quantité d'équilibre.
La réalisation de l'équilibre entre l'offre et la demande suppose que la régulation du marché s'opère dans un contexte de concurrence pure et parfaite.

Les circonstances définies assurent la convergence du prix et des quantités par un processus de tâtonnements qui aboutit à la situation optimale, l'équilibre du marché

...

Quel est le rôle de la politique de la concurrence ?

Les entreprises déploient des stratégies de monopolisation des marchés afin de limiter la concurrence, voire même d'y échapper. Mais la concurrence constitue un processus dynamique de sélection des firmes, de type darwinien. Les entreprises les plus efficaces restent sur le marché, les autres disparaissent. Ce processus de sélection valorise celles qui innovent et qui s'adaptent. Les entreprises les plus performantes et les plus méritantes résistent.

Le processus concurrentiel réduit donc le nombre d'entreprises présentes sur le marché.

La concurrence met en place une dynamique qui, si elle n'est pas encadrée, risque à terme de tuer la concurrence elle-même.

...

Les derniers avis

Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?