Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

Comportements, mouvements et système nerveux - Cours et exercices de SVT, Terminale Générale

Votre enfant est en classe de Terminale et vous souhaitez l'accompagner dans sa réussite en SVT?

Pour revoir le chapitre "Comportements, mouvements et système nerveux". Bordas soutien scolaire vous propose plusieurs séquences avec des cours et des exercices intéractifs.

Les notions abordées :

Les réflexes

Les mouvements réalisables par un organisme sont contrôlés par le système nerveux central (encéphale et moelle épinière). Deux types de mouvements existent : 

  • les mouvements volontaires sont décidés par l’individu. Ils ne sont ni automatiques, ni prévisibles.

  • les mouvements involontaires sont les mouvements automatiques en réaction à un stimulus donné, on parle alors de mouvements réflexes.

Le mouvement réflexe étudié ici est le réflexe myotatique. Il s'agit de la contraction d’un muscle squelettique déclenchée par son propre étirement. Parallèlement, le muscle antagoniste se relâche.

1. Le circuit nerveux du réflexe myotatique

Les réflexes mettent en jeu différents éléments, dont l'ensemble constitue l'arc réflexe : 

  • le fuseau neuromusculaire est le récepteur sensoriel sensible à l'étirement du muscle ;

  • la moelle épinière est le centre nerveux du réflexe. Elle reçoit le message sensitif en provenance du fuseau neuromusculaire et renvoie le message moteur ;

  • le muscle effecteur se contracte en réponse à un stimulus reçu par un organe sensoriel.

Cerveau et mouvement volontaire

Le cerveau est le centre nerveux impliqué dans le contrôle des mouvements volontaires. Il est constitué de neurones mais également de cellules appelées cellules gliales. Ces dernières entourent les neurones et sont indispensables à leur fonctionnement et leur survie.

1. Le cortex moteur.

Le cortex moteur est la région du cerveau qui envoie la commande des mouvements volontaires par les neurones descendant dans la moelle épinière. Cette zone peut être localisée par stimulation ou par imagerie médicale. Les messages partant de ce cortex moteur, descendent jusqu'à la moelle épinière par des faisceaux de neurones. Ces derniers vont entrer en communication avec les motoneurones qu’ils stimulent et leur transmettent le message.
De plus, avant d’arriver à la moelle épinière, les faisceaux de neurones se croisent sous le cerveau. L’information issue du cortex moteur droit contrôle des muscles situés à gauche du corps et inversement. Ainsi, la commande du mouvement volontaire est controlatéral.
Chaque région du corps est contrôlée par une zone du cortex moteur. La disposition des zones de contrôle des différentes parties du corps dans le cortex moteur constitue la carte motrice. Plus la musculature d’une région du corps est importante et sollicitée, plus la surface la représentant dans le cortex moteur est grande. 

Le cerveau, un organe fragile à préserver

Le message nerveux est véhiculé de manière chimique entre deux neurones par l'intermédiaire de neurotransmetteurs (la dopamine, la sérotonine, etc.) au niveau des synapses. De nombreuses substances exogènes comme l'alcool ou les drogues agissent au niveau de la communication synaptique. Elles entraînent une perturbation dans la transmission des messages nerveux.

1. L'importance de la dopamine

La dopamine joue un rôle dans les comportements, le contrôle de la motricité, l'attention, le plaisir, etc. Il s'agit du principal neurotransmetteur impliqué dans le circuit de la récompense. Toutes les substances addictives produisent une augmentation de la libération de dopamine.
La dopamine est un neurotransmetteur synthétisé dans les synapses par les neurones dopaminergiques. Elle est stockée dans les vésicules synaptiques. Une fois libérée par exocytose, elle se fixe sur ses récepteurs spécifiques situés sur la membrane plasmique de sa cellule cible. Elle est ensuite dégradée par une enzyme ou recapturée grâce à des transporteurs situés sur la membrane présynaptique.

Les derniers avis

Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?