Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

Méthode - Cours et exercices de SES, Terminale Générale

Votre enfant est en classe de Terminale et vous souhaitez l'accompagner dans sa réussite en SES?

Pour revoir le chapitre "Méthode ?". Bordas soutien scolaire vous propose plusieurs séquences avec des cours et des exercices interactifs.

Les notions abordées :

Utiliser les pourcentages de répartition

Lire et calculer un pourcentage

Qu'est-ce qu'un pourcentage de répartition ?

Les termes « pourcentage de répartition », « proportion » et « part » sont synonymes. Les proportions sont des valeurs relatives, c'est-à-dire qu'elles n'ont de sens que par rapport (relativement) à une autre valeur. Une proportion mesure l'importance d'une partie par rapport à un tout ou à un ensemble. Elle montre quelle partie d'un ensemble de valeurs possède une caractéristique particulière.

Exemple : Le taux de chômage et le taux d'intérêt sont des proportions en pour cent, ou des pourcentages de répartition.

Comment lire un pourcentage de répartition ?

Pour lire un pourcentage de répartition, il est nécessaire de suivre certaines règles : commencer les phrases par « sur 100... » ;​
Exemple : Sur 100 actifs, 10 sont au chômage.
préciser le lieu, la date et la source du pourcentage de répartition.
Exemple : Selon l'Institut national de la statistique et des études économiques, en 2014, en France métropolitaine, sur 100 actifs, 10 sont au chômage. 

Mesurer des évolutions

Taux de variation, taux de variation cumulé, coefficient multiplicateur, indice simple

Le coefficient multiplicateur

Pour mesurer une évolution ou un rapport entre deux variables, on peut utiliser le coefficient multiplicateur.

Il s'agit d'un rapport entre deux valeurs, il se calcule de la manière suivante : 

Exemple : Si le nombre d'habitants du Nefarc (pays fictif) passe de 5 500 000 en 2045 à 7 200 000 en 2046, alors le coefficient multiplicateur est :  = 1,31.
Cela signifie que la population du Nefarc a été multipliée par 1,31 entre 2045 et 2046.

Calculer des moyennes

I. Moyenne arithmétique simple et pondérée

Qu'est-ce qu'une moyenne ?

En présence d'une série statistique, on peut calculer la valeur la plus représentative de la série: la moyenne. Deux types de moyenne sont à connaître.

A. La moyenne arithmétique simple

Elle correspond au total des valeurs observées divisé par le nombre de valeurs.

Exemple : les notes sur 20 d'un élève sont les suivantes: 15 ;​ 12 ; 8 ; 9. Pour calculer la moyenne de l'élève, il faut additionner toutes les notes et diviser le résultat par le nombre de notes : 
La moyenne de l'élève est de 11 sur 20.

Utiliser des indicateurs de dispersion

I. Écarts et rapports inter-quantiles

Qu'est-ce qu'un quantile ?

Les quantiles sont les valeurs qui partagent un effectif en parts égales. Ils servent à mettre en évidence la répartition d'une série statistique. Il existe plusieurs sortes de quantiles:

  • les quartiles, qui divisent l'effectif en quatre groupes de taille égale ;

  • les quintiles, qui divisent l'effectif en cinq groupes de taille égale ;

  • les déciles, qui divisent l'effectif en dix groupes de taille égale ;

  • les centiles, qui divisent l'effectif en cent groupes de taille égale ;

  • la médiane, qui sépare l'effectif en deux groupes de taille égale.

Attention, si l'effectif est divisé en 10 groupes de taille égale, il n'y a que 9 déciles qui marquent la séparation entre les groupes. Si on divise en 4 groupes, il y a 3 quartiles. Si on divise en 2 groupes, il n'y en a qu’un : la médiane.

Calculer un rapport inter-quantile

Le rapport inter-quantile mesure la dispersion d'une variable comme le revenu ou le patrimoine par exemple.Le rapport inter-quantile se calcule en divisant le dernier quantile par le premier quantile.Plus le rapport inter-quantile est élevé, plus les inégalités sont fortes, et inversement.Exemple : si les 10 % les plus aisés (D9) ont un revenu supérieur à 10 000 € par mois et que les 10 % les plus défavorisés (D1) ont un revenu inférieur à 1 000 € par mois, alors le rapport interdécile est : D9 / D1 = 10.

Représenter et interpréter des fonctions simples

I. Représentation graphique de fonctions simples (offre, demande, coût) et interprétation de leurs pentes et de leurs déplacements

La forme des courbes de demande

On considère que les courbes de demande sont
décroissantes en fonction du prix. Quand le prix est élevé, la demande d’un produit a tendance à être plus faible que quand le prix est bas. On considère que les courbes de demande sont décroissantes en fonction du prix.

La pente d'une courbe de demande dépend de l'élasticité-prix du produit demandé.

Plus l'élasticité-prix est grande, plus la pente de la courbe de demande est faible :

pour le produit étudié, une faible variation du prix a un impact important sur la demande. On dit que la demande est élastique au prix. Cela peut par exemple être observé avec des produits pour lesquels des produits substituables existent.
Plus l'élasticité-prix est faible, plus la pente de la courbe de demande est forte
Une faible variation du prix n’a pas beaucoup d’impact sur la quantité demandée. On dit que cette dernière est inélastique au prix. Autrement-dit, les demandeurs sont « peu sensibles » au prix au sens où, quand le prix varie, ils changent peu leurs demandes. C’est par exemple le cas des biens de première nécessité tels que les aliments de base ou certains biens énergétiques, en particulier s’il n’existe pas de produits substituables. Cela donne d’ailleurs un pouvoir de marché au producteur.

New imageViewer

Distinguer les valeurs nominales et réelles

Savoir différencier les valeurs nominales des valeurs réelles. 

Un document présenté avec des valeurs nominales (ou à prix courants, ou en valeur) est une grandeur pour laquelle on utilise les prix de l’année en cours (ou année courante). Un document présenté avec des valeurs réelles (ou à prix constants ou en volume) est une grandeur pour laquelle on utilise les prix d’une année de référence. Pour se faire, il est nécessaire de déflater la série statistique.

Comment déflater une série statistique ?

Comparer des données dans le temps n’est pas aisé. En effet au cours du temps, les prix évoluent et donc le pouvoir d’achat de la monnaie évolue. Un PIB de 1 000 milliards d’euros avec les prix de 2000 et un pays de 1 000 milliards d’euros avec les prix en vigueur en 2020 ne recouvrent pas la même réalité. En effet, comme les prix ont augmenté dans l’intervalle de temps (l'inflation), une production de 1 000 milliards en 2020 représente un volume de production plus faible que 1 000 milliards en 2000.

Lire et interpréter des représentations graphiques

Les diagrammes de répartition permettent de visualiser la répartition entre différentes composantes d’un même ensemble qui est ramené à 100 %. Il s’agit donc d’une représentation graphique des pourcentages de répartition. Les plus fréquents sont les diagrammes circulaires ou les diagrammes à bande synonymes de diagramme en bâtons empilés.

New imageViewer
Un exemple de diagramme circulaire.

Les derniers avis

Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?