Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

La religion - Cours et exercices de Philosophie, Terminale Générale

Votre enfant est en classe de Terminale et vous souhaitez l'accompagner dans sa réussite en Philosophie?

Pour revoir le chapitre "La religion". Bordas soutien scolaire vous propose plusieurs séquences avec des saynètes, des cours et des exercices interactifs.

Les notions abordées :

La religion

1. Une étymologie incertaine

La religion semble être associée, selon certains linguistes, à une racine latine qui renverrait au verbe « relier ». La religion est en effet ce qui relie des hommes entre eux, et en même temps ce par quoi ils sont liés : la croyance commune en un ou des dieux.

De façon générale, la religion renvoie à la communauté.

La transcendance ou l'hétéronomie de la volonté

1. Transcendance et immanence

On oppose classiquement le terme de « transcendance » à celui d'« immanence ». Ce qui « transcende », c'est ce qui dépasse l'humain, par opposition à ce qui est « immanent » : qui relève de l'humain. 

Exemple : Lorsqu'un phénomène se produit, qui semble être « agi » par une force surnaturelle, on appellera cette volonté extérieure aux hommes du nom de « transcendance ».

L'opium du peuple

1. Karl Marx

Au XIXe siècle, le penseur allemand Karl Marx constate, après avoir étudié un théoricien de la religion chrétienne, Feuerbach, que la religion prétend soulager les hommes des maux qu'ils endurent sur terre, en leur promettant une vie heureuse une fois morts. Marx reproche dès lors aux pratiques religieuses d'être les outils d'une classe dirigeante, puisque la promesse d'une vie meilleure permet aux bourgeois de conserver la tutelle des ouvriers. En d'autres termes, l'ouvrier souffre mais on lui promet une vie plus heureuse grâce à Dieu, ce qui lui permet de continuer à endurer les pires souffrances.

Foi et croyance

1. Distinctions

  • Croyance : croire, c'est « tenir pour vrai sans avoir de raison objective » de le faire. La croyance ne s'explique pas, elle se ressent « dans le cœur », comme l'affirme Blaise Pascal dans ses Pensées : « Le cœur a ses raisons que la raison ignore. » ; il est vain, d'après le philosophe, de demander une preuve de l'existence de Dieu : cette preuve se ressent, elle ne se démontre pas.

  • Foi : avoir la foi, c'est croire en l'existence d'un ou de plusieurs dieux, comme principe explicatif de la vie. Il s'agit donc de croire en un être qui se passe d'un « pourquoi ». La foi est associée au cœur. Le mot « foi » vient du latin fides, qui signifie « confiance », « fidélité ». Avoir la foi, c'est accorder sa confiance en un être duquel on accepte de n'avoir pas de preuve d'existence.

Les derniers avis

Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?