Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

La République française - Cours et exercices d'Histoire, Terminale Générale

Votre enfant est en classe de Terminale et vous souhaitez l'accompagner dans sa réussite en Histoire?

Pour revoir le chapitre "La République française". Bordas soutien scolaire vous propose plusieurs séquences avec des cours et des exercices interactifs.

Les notions abordées :

Les évolutions de la République française depuis le début des années 90

Au début des années 1990, la Ve république est un régime stable qui a permis l'alternance politique et la cohabitation. 

La Ve République, évolutions constitutionnelles et adaptations aux évolutions de la société

1. La Ve République, un régime stable qui connaît de nombreuses réformes

a. Des institutions qui permettent l’alternance

Depuis la première élection de François Mitterrand, l’alternance droite gauche est régulière. En 1988, François Mitterrand est élu pour un second mandat. La victoire de la droite aux élections législatives de 1993 provoque une nouvelle cohabitation. 
À son tour, Jacques Chirac va être élu à deux reprises (1995-2007) et va également connaître une longue période de cohabitation entre 1997 et 2002. Il sera remplacé par Nicolas Sarkozy (2007-2012), puis François Hollande (2012-2017), et enfin Emmanuel Macron en 2017.

b. Des institutions qui se réforment

Pour éviter ces périodes de cohabitation, en 2000, Jacques Chirac réduit le mandat présidentiel de 7 ans à 5 ans. Avec le quinquennat, le président voit son mandat aligné sur celui des députés, sauf dissolution il n’y a pas d’élections législatives en cours de mandat présidentiel. Cela renforce la présidentialisation du régime.

En 2008, la Constitution est une nouvelle fois modifiée. La révision constitutionnelle autorise le président à s’exprimer devant le Parlement réuni à Versailles. Elle limite le nombre de mandats présidentiels à deux consécutifs et instaure le Référendum d’initiative partagée (RIP). Il permet l’organisation d’un référendum, si 20 % des parlementaires ou si 10 % des électeurs inscrits sur les listes électorales le demandent.

Les derniers avis

E.
Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?