Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

Des territoires inégalement intégrés dans la mondialisation - Cours et exercices de Géographie, Terminale Générale

Votre enfant est en classe de Terminale et vous souhaitez l'accompagner dans sa réussite en Géographie?

Pour revoir le chapitre "Des territoires inégalement intégrés dans la mondialisation". Bordas soutien scolaire vous propose plusieurs séquences avec des cours et des exercices interactifs.

Les notions abordées :

Des territoires inégalement intégrés dans la mondialisation

La mondialisation désigne l'ensemble des processus (sociaux, institutionnels, technologiques, etc.) mettant en relation les échanges des économies, des Hommes et des territoires, à l'échelle planétaire. 

Étude de cas : La Russie dans la mondialisation, inégale intégration des territoires, tensions et coopérations internationales

1. La réaffirmation d’une puissance

a. Un vaste territoire

La Russie a une situation privilégiée. Elle est le plus grand pays du monde, avec plus de 17 millions de km2. Elle a des frontières avec de très nombreux pays d’Europe (Norvège, Finlande, Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Biélorussie, Ukraine, Géorgie) et d’Asie (Azerbaïdjan, Kazakhstan, Mongolie, Chine, Corée du Nord). Elle dispose également de frontières maritimes avec le Japon et les États-Unis.

b. Le renouveau de l’économie russe

Après la dislocation de l'Union soviétique (URSS), la Russie est passée en trente ans, d’une économie communiste, planifiée et collective, à une économie libérale et capitaliste. Cet éclatement a provoqué une ouverture du pays sur le monde, ainsi que la privatisation de l’économie. Ce changement lancé dans les années 90, provoque une crise importante et l'effondrement des productions. Toutefois, depuis le début des années 2000, la croissance économique repart à la hausse, mais elle connaît un nouveau ralentissement depuis 2013, lié à la baisse des cours des matières premières et à un manque d'investissement.

La situation économique actuelle du pays, classe la Russie au rang de 11e puissance économique mondiale. Sa croissance dépend largement de l’exportation de matières premières, en particulier les ressources pétro-gazières qui représentent 20 % du PIB. Cependant, elle repose également sur le secteur public, qui assure un tiers de son PIB.

Aujourd’hui, la Russie occupe une situation intermédiaire, elle se place entre les pays développés et les pays émergents.

Inégal accès des territoires à la mondialisation et évolution de la hiérarchie des centres de décision mondiaux

1. Une modification des centres d’impulsion de la mondialisation

a. Les pays développés dominants mais en perte de vitesse

Les pays développés restent des pôles importants de la mondialisation. Économiquement, ils assurent une part importante des flux de marchandises, ils sont à l’origine de nombreuses innovations, ils contrôlent les trois principales monnaies mondiales (dollar, euro, yen) et ils possèdent le plus grand nombre de firmes transnationales (FTN). Politiquement, ils président et accueillent les grandes institutions internationales (OMC, ONU, FMI, Banque mondiale…). Cependant, ils ne produisent plus que 45 % de la richesse mondiale, alors qu’ils assuraient près de 60 % en 2004.

b. Le poids grandissant des pays émergents

La mondialisation a permis l’affirmation de nouvelles puissances. Les pays émergents connaissent une croissance économique soutenue et une amélioration de leur niveau de développement. Une trentaine d’États sont considérés comme émergents, ils bénéficient des investissements (IDE), ainsi que des délocalisations industrielles des pays développés. Ils exportent des produits agricoles, énergétiques et manufacturés.
Parmi les pays émergents, les BRICS font figure de puissances émergentes. Le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud produisent environ 30 % du PIB mondial.
La montée en puissance du G20, groupe réunissant les 19 pays les plus puissants du monde plus l’UE, témoigne de l’affirmation de nouveaux centres de décision.

Les derniers avis

Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?