Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

Les tournures de phrases - Cours et exercices d'Espagnol, Terminale Générale

Votre enfant est en classe de Terminale et vous souhaitez l'accompagner dans sa réussite en Espagnol ?

Pour revoir le chapitre "Les tournures de phrases". Bordas soutien scolaire vous propose plusieurs séquences avec des cours et des exercices.

Les notions abordées :

La négation « no solo... sino (que) también »

La négation no solo… sino (que) también (« non seulement… mais aussi/encore… ») s'emploie pour marquer une opposition ou une correction en additionnant un nouvel élément. 

La traduction de « on »

L’espagnol ne possède pas de pronom personnel « on ».
Il peut l'exprimer de quatre façons :

L'expression « passer son temps à »

L’expression « passer son temps à… » insiste sur l'action et est traduite en espagnol par : pasarse + indication de temps + gérondif. 

L'action dans son déroulement

ESTAR + gérondif exprime l'action en train de se réaliser

L'action est en train de se dérouler (cela correspond au « be + -ING » anglais).
Exemples :
Pablo est en train de parler à sa mère. → Pablo está hablando con su madre. ( hablar )
Elisa écrit la leçon. → Elisa está escribiendo la lección. 

Marta regarde la télé. → Marta está viendo la tele. ( ver )

L'obligation personnelle et impersonnelle

L’obligation personnelle

Le destinataire est connu et identifié dans l’obligation personnelle. Elle se construit avec :

• tener que + infinitif (devoir + infinitif).

• deber + infinitif (devoir + infinitif).

• ser necesario que + subjonctif (être nécessaire que + subjonctif).

L'expression de l'opposition

Pour indiquer une opposition simple, on utilise pero (mais).

Exemple : Marta está cansada, pero sigue hablando. → Marta est fatiguée mais elle continue de parler.

Pour marquer une opposition forte, on utilise en cambio (en revanche) ou mientras que (alors que, tandis que). 

L'expression de la concession

La concession se traduit par :
aunque + indicatif = bien que + subjonctif
Exemple : Aunque estoy indignada, tengo esperanzas.
→ Bien que je sois indignée, j'ai de l'espoir. 

La simultanéité « al + infinitif », « cuando + verbe conjugué »

Exprimer la simultanéité de deux actions

Al + infinitif indique que deux actions ont lieu au même moment. L’expression équivaut à cuando + verbe conjugué.

L'habitude avec « soler + infinitif »

Soler exprime l’habitude, la fréquence.On pourra donc l’employer pour traduire « avoir l’habitude de ».

Une traduction de « depuis » : « desde hace »

La préposition « depuis » peut se traduire en espagnol par desde hace.

Les équivalents de « il y a » : « hay » et « hace »

« Il y a » se traduit par : 

  • Le verbe haber à la 3e personne du singulier (conjugué au temps souhaité) afin d'indiquer l'idée d'une distance, d'une quantité ou d'une présence

Les tournures affectives du type « gustar »

Le verbe gustar signifie « aimer quelque chose », en espagnol. Il fonctionne comme le verbe « plaire » en français. Dans ce sens, il ne se conjugue qu'à la 3e personne du singulier et du pluriel : gusta et gustan.

On ne l’accorde pas avec la personne qui aime, mais avec ce qui est aimé. 

Exemple : Me gustan estos zapatos → Ces chaussures me plaisent.

La traduction de « c'est... qui » / «c'est...que »

La traduction de « c’est »

« C’est » se traduit toujours par le verbe ser.
Exemple : Eran ellos los culpables. → C’étaient eux les coupables.

Le verbe ser doit être conjugué au temps qui convient et s’accorder avec le sujet réel de la phrase.

Les derniers avis

Les autres notions abordées dans le chapitre Cours et exercices d'Espagnol en Terminale Générale - La phrase

Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?