Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

Géosciences et dynamique des paysages - Cours et exercices de SVT, Seconde

Contenu du chapitre Géosciences et dynamique des paysages :

Ce chapitre traite de l'étude des paysages actuels, de leur évolution, du caractère inexorable de l'érosion et de l'importance des mécanismes sédimentaires.
Il présente des exemples de ressources utilisables par l'humanité et les risques associés à l'exploitation de ces ressources.

Objectifs pédagogiques :

- Comprendre qu'un paysage change inéluctablement avec le temps du fait de l'érosion.
- Identifier les agents d'érosion et leur importance.
- Comprendre le passage du sédiment à la roche sédimentaire.
- Comprendre que l'érosion a des implications dans la vie de tous les jours.

Pour revoir le chapitre "Géosciences et dynamique des paysages". Bordas soutien scolaire vous propose plusieurs séquences avec des cours et des exercices. Le degré de difficulté des exercices proposés s'adapte automatiquement en fonction du niveau de l'élève. Les erreurs de votre enfant sont analysées et nous permettent de lui proposer une correction adaptée afin de l'aider à progresser.

Les notions abordées :

Altération et érosion : des processus qui modifient les reliefs

1. Les reliefs terrestres se modifient au cours du temps

Les modifications du relief terrestre sont très peu perceptibles à l'échelle de temps d'une vie humaine : un éboulement ou une éruption volcanique peuvent changer radicalement l'aspect d'une montagne mais ces évènements restent rares.

Des modifications imperceptibles mais constantes sont à l'œuvre dès qu'un relief commence à se créer. Pour se rendre compte de ces phénomènes, il faut se placer dans une échelle de temps beaucoup plus grande : l'échelle des temps géologiques qui courent sur plusieurs millions d'années.

A cette échelle les paysages changent : les vallées se creusent et les montagnes s'aplanissent. Ceci est dû à deux processus : l'altération et l'érosion qui affectent la totalité des reliefs terrestres.

 

Transport et sédimentation des produits de l'altération

1. Le transports des produits de l'altération

Les processus chimiques et mécaniques d'altération génèrent des particules solides de tailles variables ainsi que des éléments solubles issus de la transformation des roches. L'érosion est le mécanisme d'ablation et de transport des produits de l'altération, parfois sur de très grandes distances.

Le principal agent d'érosion est l'eau : l'eau de pluie ruisselle sur les roches, s'infiltre dans les cassures et emporte les éléments soluble sous forme dissoute, mais aussi les particules solides jusqu'aux rivières, aux torrents, aux fleuves, aux mers et aux océans.

Plus la vitesse du courant est forte dans ces cours d'eau et plus les particules solides sont transportées sur de grandes distances.

Du sédiment à la formation d'une roche sédimentaire

1. La transformation des sédiments en roches sédimentaires

Les sédiments, une fois accumulés sur leur lieu de dépôt (dans le lit d'une rivière ou dans la mer par exemple) vont subir des pressions de plus en plus grandes au fur et à mesure de l'accumulation de nouveaux sédiments.

La sédimentation des produits de l'altération et de l'érosion se faisant souvent en milieu aquatique, les dépôts seront organisés en couches horizontales successives appelées des strates.

Les sédiments sont ainsi progressivement enfouis : l'enfouissement s'accompagne d'une augmentation de la température.
Les modifications de pression et de température ont pour conséquence une compaction, une déshydratation et une cimentation des particules solides contenus dans les sédiments. Ainsi, ces modifications du sédiment conduisent à sa transformation en roche sédimentaire.

Les activités humaines liées au phénomène de l'érosion

1. L'être humain utilise des produits issus de l'érosion et de la sédimentation pour ses besoins

De nombreux bâtiments sont construits par l'Homme à partir des matériaux présents dans son environnement : les roches sédimentaires, par exemple, sont une source de pierres de taille. Chaque région possède ainsi des constructions qui reflètent la nature des roches du sous-sol : la cathédrale Notre-Dame de Paris en calcaire, les églises de grès rose dans les Vosges, la cathédrale Notre-Dame de Lausanne construite en molasse en Suisse, etc.

Cependant, la ressource issue de l'érosion et de la sédimentation la plus utilisée est le sable : c'est la seconde ressource naturelle la plus utilisée dans le monde après l'eau. On en utilise 15 milliards de tonnes chaque année. 

Ce sédiment peut être utilisé, après traitement, dans forme naturelle comme agrégat dans le béton : il est donc indispensable à nos constructions.

Les derniers avis

Les autres notions abordées dans le chapitre Cours et exercices de SVT en Seconde - Les enjeux contemporains de la planète : sol et agrosystèmes

Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?