Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

Le XVIIe siècle- Cours et exercices de Français, Seconde

Votre enfant est en classe de seconde et vous souhaitez l'accompagner dans sa réussite en français ? Pour revoir le chapitre "Le XVIIe siècle". Bordas soutien scolaire vous propose plusieurs séquences avec des cours et des exercices. Le degré de difficulté des exercices proposés s'adapte automatiquement en fonction du niveau de l'élève. Les erreurs de votre enfant sont analysées et nous permettent de lui proposer une correction adaptée afin de l'aider à progresser.

Les notions abordées :

Le baroque

Lorsque commence le XVIIe siècle, l’Europe est profondément troublée : après les grandes découvertes et la Réforme, puis avec la Fronde, toutes les certitudes sont remises en cause. Un sentiment d’instabilité et d’inquiétude domine les esprits, et les arts et la littérature s’en font l’écho.

1. Irrégularités et exubérance

L’instabilité se traduit en art et en littérature, par un refus de toute fixité et de tout figement : courant sans règles, le baroque a pour maître mot la liberté.

a. Le règne de l’étrange et du mouvement

Le mot « baroque » vient du portugais barocco, qui désigne une perle de forme irrégulière. Si ce terme est à l’origine péjoratif, il rend bien compte de la fascination des artistes pour l’étrange et l’insolite, à la charnière des XVIe et XVIIe siècles : les arts plastiques délaissent la ligne droite pour des mouvements sinueux, la littérature joue sur les mots, les images, et les effets de surprise.
Par exemple : c'est ce que fait Pierre de Marbeuf dans son sonnet « Et la mer et l’amour ont l’amer pour partage » (1628). En art, Le Bernin illustre le baroque.

...

Le classicisme

Face à l'exubérance baroque, au XVIIe siècle, la rigueur classique émerge. En même temps que se mettent en place la monarchie absolue et la centralisation monarchique, un goût de l'ordre et de l'équilibre se manifeste et retentit dans les arts et les lettres.

1. De la mesure avant toute chose

Le classicisme prône une maîtrise du langage et des formes artistiques qui est avant tout le reflet d'une maîtrise de soi.

a. L'idéal d'honnêteté

La littérature classique valorise et diffuse un modèle éthique, celui de l'honnête homme, qui se veut être un idéal d'équilibre et de mesure. L'honnête homme se doit d'être vertueux, cultivé et courtois, de se garder de tout excès, et d'occuper pleinement mais avec humilité la place qui lui revient dans la société. Cet idéal est dépeint par les moralistes ( La Rochefoucauld, La Bruyère) et incarné par des êtres de fiction positifs, tel Philinte dans Le Misanthrope de Molière (1666).

...

Les derniers avis

Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?
Veuillez cocher la case et renseigner votre e-mail si vous souhaitez recevoir les actualités et des communications de la part de Bordas Soutien Scolaire par voie électronique en lien avec vos centres d'intérêt et/ou vos activités.
À tout moment, vous pourrez vous désinscrire à travers le lien de désinscription présent dans chacun de nos mails. Conformément à la Loi Informatique et Liberté n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, au Règlement (UE) 2016/679 et à la Loi pour une République numérique du 7 octobre 2016, vous disposez du droit d’accès, de rectification, de limitation, d’opposition, de suppression, du droit à la portabilité de vos données, de transmettre des directives sur leur sort en cas de décès. Vous pouvez exercer ces droits en adressant un mail à : contact-donnees@sejer.fr Vous avez la possibilité de former une réclamation auprès de l’autorité compétente.
Consultez la charte de protection des données personnelles