Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

Le XVIIIe siècle - Cours et exercices de Français, Seconde

Contenu du chapitre :

Dans ce chapitre, votre enfant va pouvoir revoir l’ensemble du programme Français 2de portant sur Le XVIIIe siècle. En effet votre enfant va pouvoir revoir la littérature à l'époque des Lumières. Des exercices l’aideront dans son apprentissage.

Votre enfant est en 2de et vous souhaitez l'aider à progresser en Français ?

Pour revoir le chapitre "Le XVIIIe siècle", Bordas Soutien scolaire vous propose plusieurs séquences avec des diaporamas de cours et des exercices . Le degré de difficulté des exercices proposés s’adapte automatiquement en fonction du niveau de l'élève. Les erreurs de votre enfant sont analysées et nous permettent de lui proposer une correction adaptée, afin de l’aider à progresser.

Notions abordées :

- Les Lumières

- Littérature et sensibilité

Les notions abordées :

Les Lumières

1. Le souffle des idéaux

La métaphore de la lumière, qui désigne la pensée des hommes de lettres du XVIIIe siècle, traduit l’espoir de faire régner la raison.

a. Dissiper l’obscurantisme

Le flambeau des Lumières se donne pour mission de dissiper l’obscurantisme, qui maintient les hommes asservis par la crainte et l’ignorance. L’ordre religieux se trouve contesté. Les philosophes des Lumières ne sont pourtant pas tous athées : la plupart sont déistes, mais tous rejettent les superstitions qui empêchent les hommes de penser par eux-mêmes. Tel est l’esprit de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert (1751-1772), ou du Traité sur la tolérance de Voltaire (1763).

b. Universalité et tolérance

Les Lumières prônent ainsi la tolérance. L’individu, libre de penser, de s’exprimer et de se construire, est placé au centre de la philosophie, quels que soient son rang social ou ses origines. On se tourne ainsi vers les autres civilisations – comme le fait Montesquieu dans les Lettres persanes (1721).

Littérature et sensibilité

Si, au XVIIIe siècle, les Lumières proclament le règne de la raison, l’émotion et la sensibilité s’imposent également dans les arts et la littérature.

1. Individu et émotion

Le XVIIIe siècle voit se multiplier récits et fictions destinés à émouvoir le lecteur en l’attachant à des figures singulières aux destinées mouvementés.

a. Destinées individuelles

Les romans du XVIIIe siècle, comme La Vie de Marianne de Marivaux (1731-1734) ou Manon Lescaut de l’abbé Prévost (1731) laissent une large part à l’introspection, et témoignent d’une réflexion sur la mobilité sociale. Les intrigues sentimentales et subtiles du théâtre de Marivaux ou les écrits autobiographiques de Rousseau (Les Confessions, 1782-1789 ; Rêveries du promeneur solitaire, 1782) relèvent également de l’exploration de l’individu dans son rapport aux autres et à la société.

b. Le goût des larmes

...

Les derniers avis

Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?