Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

La construction de la phrase - Cours et exercices d'Espagnol, Seconde

Votre enfant est en classe de seconde et vous souhaitez l'accompagner dans sa réussite en espagnol ?  Pour revoir le chapitre "La construction de la phrase". Bordas soutien scolaire vous propose plusieurs séquences avec des cours et des exercices. Le degré de difficulté des exercices proposés s'adapte automatiquement en fonction du niveau de l'élève. Les erreurs de votre enfant sont analysées et nous permettent de lui proposer une correction adaptée, afin de l'aider à progresser.

Les notions abordées :

La phrase affirmative et négative

Pour transformer une phrase affirmative en phrase négative, il suffit d'ajouter « no » devant le verbe. Cela se traduit en français par « ne... pas ».

Exemples : Soy alta. No soy alta. → Je suis grande. Je ne suis pas grande.
Ana y Esteban son españoles. Ana y Estaban no son españoles. → Ana et Esteban sont Espagnols. Ana et Esteban ne sont pas Espagnols.

Exprimer l'opposition

Lorsque l'on exprime l'opposition de deux idées, de deux propositions, on utilise :  no... sino + nom ou adjectif ou infinitif et no... sino que + verbe que l'on traduira en français par « ne pas... mais» ou  « non seulement... mais encore ».

La phrase interrogative et exclamative

Les phrases interrogatives et exclamatives directes doivent être encadrées par le signe correspondant au début (¿ ou ¡) et à la fin (ou !).

Les mots interrogatifs

Ils portent toujours un accent graphique (même quand il s'agit d'une phrase interrogative indirecte) : 
¿por qué?, ¿quién/ quiénes?, ¿cómo?, ¿dónde?, ¿cuándo?, ¿qué?, ¿cuál/ cuáles?, ¿cuánto/ a/ os/ as?

Exemples: 
¿Por qué te ríes? → Pourquoi tu rigoles?
Me pregunto dónde he puesto las llaves. → Je me demande où ai-je mis les clés.

Les mots exclamatifs


Le style direct et indirect

Le style direct et indirect s'utilise pour transformer un dialogue en récit ou pour reporter des propos introduits par un verbe comme : decir (dire), contar (raconter), preguntar (demander), contestar (répondre), comentar (commenter), pretender (prétendre)....

Exemple :
Felipe : « No estoy de acuerdo.»
Felipe dice que no está de acuerdo.

Si le verbe introducteur est au passé, les verbes de la subordonnée se conjuguent au passé car on applique la concordance des temps.

La voix passive

La voix passive est formée avec le verbe ser suivi du participe passé qui s'accorde en genre et en nombre avec le sujet du verbe.
Exemple : los turistas son acogidos por los guías. → Les touristes sont accueillis par les guides.

Le complément d'agent introduit par « por » devient le sujet du verbe à la voix active.

Exprimer la volonté et le but

Exprimer la volonté

Les verbes de volonté « querer que » sont suivis d'un subjonctif présent ou imparfait, selon la concordance des temps.

Exemple :
Mi madre quiere que haga los deberes cuando vuelvo del instituto. →
 Ma mère veut que je fasse mes devois quand je rentre du lycée.
On emploie le subjonctif après les verbes suivants : desear que (désirer, souhaiter que), esperar que (espérer que), preferir que (préférer que).


Exprimer le but

La proposition subordonnée de but est introduite le plus souvent par « para que » suivi du subjonctif,  comme en français.

L'expression de l'ordre, la prière ou le conseil

Les verbes exprimant dans la proposition principale un ordre, une prière et un conseil sont suivis du subjonctif.

Les verbes d'ordre : decir, mandar, ordenar, querer... + que + subjonctif.
Exemple : El jefe ordena que trabajen. → Le chef demande qu'ils travaillent.

Les verbes de prière : rogar, pedir, suplicar...que + subjonctif.
Exemple : le pido que me devuelva el dinero. → Je lui demande de me rembourser

Les connecteurs logiques

Les connecteurs servent à relier les différentes parties de la phrase ou la proposition principale à la subordonnée. Les plus courants sont ceux qui expriment :

La cause : porque (parce que), a cause de, por (à cause de, en raison de), por eso (c'est pourquoi), ya que, puesto que, pues (puisque, car).
Exemple : no he ido a clase porque estoy enfermo. → Je ne suis pas allé en cours parce que je suis malade.

La conséquence : entonces (alors, donc), por lo tanto (par conséquent).
Exemple: Si tienes la llave, ¿entonces por qué no abres? → Si tu as la clé, alors pourquoi tu n'ouvres pas?

Le but : para (pour), con el fin de (afin de).
Exemple : Mis padres me han dado dinero para ir al cine. → Mes parents m'ont donné de l'argent pour aller au cinéma.

Les derniers avis

Les autres notions abordées dans le chapitre Cours et exercices d'Espagnol en Seconde - La phrase

Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?