Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

Comment la socialisation contribue-t-elle à expliquer les différences de comportement des individus ? - Cours et exercices de SES, Première Générale

Votre enfant est en classe de première et vous souhaitez l'accompagner dans sa réussite en SES ? Pour revoir le chapitre "Comment la socialisation contribue-t-elle à expliquer les différences de comportement des individus ?". Bordas soutien scolaire vous propose plusieurs séquences avec des cours et des exercices. Le degré de difficulté des exercices proposés s'adapte automatiquement en fonction du niveau de l'élève. Les erreurs de votre enfant sont analysées et nous permettent de lui proposer une correction adaptée afin de l'aider à progresser.

Les notions abordées :

Quels sont les effets de la socialisation sur les comportement individuels ?

Introduction : Qu'est-ce que la socialisation ?

La socialisation est le processus continu par lequel la société, dans son ensemble, transmet aux individus qui la composent des normes et des valeurs constitutives d'une culture. La sociologie de la socialisation est marquée par la reconnaissance progressive du rôle actif de l'individu. Par exemple, Emile Durkheim (1858-1917) définit la socialisation comme « l'éducation méthodique et autoritaire de la jeune génération », les sociologues culturalistes des années 1930 comme Abram Kardiner, construisent le concept de « personnalité de base » qui repose sur le conditionnement des individus au contact des institutions.
A partir de la seconde moitié du XXe siècle, des sociologues comme Pierre Bourdieu vont accorder une place aux choix effectués par les individus au cours de leur socialisation. Le concept d'habitus développé par Bourdieu reconnaît une place à l'histoire personnelle vécue par chaque individu. Il semble désormais admis que des instances de socialisation qui assurent la transmission de la culture interagissent avec les individus. En effet, les socialisés ne subissent pas passivement l'influence de la famille, de l'école, des pairs ou des médias, mais ils choisissent parmi des valeurs et des normes parfois dissonantes pour de forger une identité.

...

Qu'est-ce que la socialisation secondaire ?

Introduction : socialisation primaire et socialisation secondaire

La distinction entre la socialisation primaire et la socialisation secondaire a été exposée par Berger et Luckmann dans leur ouvrage La construction sociale de la réalité (1966). La limite entre les deux étapes de la socialisation n'est clairement pas définie, mais la socialisation secondaire est généralement définie comme celle de l'âge adulte, succédant ainsi aux jeunes années durant lesquelles la famille et l'école sont les instances de socialisation principales. De plus, la socialisation primaire imprègne durablement les individus, elle est chargée émotionnellement, tandis que la socialisation secondaire demeure superficielle et rationnelle. Par exemple, si la socialisation secondaire du monde professionnel impose le port de la cravate, l'individu peut ne pas en porter en dehors de son lieu de travail. A l'inverse, du fait de la prégnance de la socialisation primaire, personne n'imagine sortir sans vêtements dans la rue. Le plus souvent la socialisation secondaire s'inscrit dans la continuité de la socialisation primaire, elle n'introduit que rarement des ruptures dans les valeurs et les normes transmises au cours de la socialisation primaire. La socialisation secondaire s'effectue généralement à travers la découverte d'un métier, du monde politique ou de la vie conjugale.


...

Comment expliquer les trajectoires individuelles improbables ?

Introduction : qu'est-ce qu'une trajectoire individuelle improbable ?

Le plus souvent, le processus de socialisation débouche sur une reproduction sociale, les valeurs et les normes constitutives d'une culture ne changent pas radicalement au cours d'une vie ou entre les générations. Les statistiques montrent que 60 % des fils d'ouvriers deviennent ouvriers ou employés, et que les 3/4 des individus ont les mêmes opinions politiques que leurs parents. Il est donc rare qu'un enfant devienne un cadre supérieur ou qu'une agricultrice épouse un cadre. Cependant, si ces situations sont rares, elles ne sont pas inexistantes, il existe des trajectoires individuelles improbables, qui s'écartent des probabilités statistiques. Elles s'expliquent par la pluralité des instances de socialisation et les ruptures entre socialisation primaire et secondaire.

I- Une socialisation primaire plurielle
A- La pluralité des instances de socialisation primaire

...

Les derniers avis

Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?