Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

Le roman et le récit du Moyen Âge au XXIe siècle - Cours et exercices de Français, Première Générale

Votre enfant est en classe de première et vous souhaitez l'accompagner dans sa réussite en français? Pour revoir le chapitre "Le roman et le récit du Moyen Âge au XXIe siècle". Bordas soutien scolaire vous propose plusieurs séquences avec des cours et des exercices. Le degré de difficulté des exercices proposés s'adapte automatiquement en fonction du niveau de l'élève. Les erreurs de votre enfant sont analysées et nous permettent de lui proposer une correction adaptée afin de l'aider à progresser.

Les notions abordées :

Le roman et le récit au Moyen Âge : naissance du roman en français

Introduction
Le problème des origines du roman

La fiction romanesque est antérieure au Moyen Âge. En effet, l'art du roman remonte à l'antiquité. On peut citer des œuvres telles que Daphnis et Chloé de Longus (Roman d'amour), L'histoire vrai de Lucien (roman philosophique) ou encore L'Âne d'or d'Apulée.

Au XIIe et XIIIe siècle, les œuvres reprennent ces modèles antiques et les épopées dans les chansons de geste.

Définir le roman

Toutefois, ce qui définit le roman à l'époque médiévale, est un phénomène de langue : le roman désigne ce qui n'est pas écrit en latin. En effet, le roman au XIIe siècle est écrit en langue romane, par opposition au latin, qui est la langue des érudits.

...

Le roman et le récit au XVIe siècle : le roman humaniste

La fiction en prose au siècle de l'humanisme

La fiction en prose au XVIe siècle

Au XVIe siècle, la Renaissance européenne succède au Moyen Âge. Différents genres littéraires en prose se différencient progressivement des œuvres antérieures.

Des courant attestent de la vitalité de la fiction en prose dans la production littéraire du XVIsiècle : ke remaniement ou la réédition des romans de chevalerie issus du Moyen Âge et la traduction de textes de l'Antiquité constituent une part de la fiction en prose qui est influencée par le mouvement humaniste.
Le merveilleux qui caractérisait les récits anciens est peu à peu délaissé au profit d'une vision réaliste et raisonnée de l'homme qui favorise également l'apparition des genres comme l'essai ou la nouvelle.

Le roman et le récit au XVIIe siècle : naissance du roman moderne

Introduction 

Le XVIIe siècle peut être divisé en trois périodes. La première commence à la fin du XVIe siècle, elle est marquée par les guerres de religion (1562-1598) entre catholiques et protestants. C'est l'Âge baroque (1570-1660). La seconde : la Préciosité dure dix ans (1650-1660). Enfin, le Classicisme couvre toute la deuxième moitié du siècle.
Les sentiments d'instabilité et d'inquiétude qui dominent le siècle se traduisent dans les Arts et la littérature par le goût de la démesure, le mouvement et par l'abandon de la raison humaniste au profit de l'motion.
Si l'on doit retenir pour chaque période une sensibilité, l'on pourrait dire du Baroque qu'il métamorphose l'angoisse de l'inconstance et de la fuite du temps ; de la Préciosité qu'elle y ajoute le raffinement et la galanterie ; quant au Classicisme, qu'il est en quête de perfection.

Le Roman au XVIIe siècle

...

Le roman et le récit au XVIIIe siècle : sensibilité et philosophie

L'essor du roman et du récit court au XVIIIe siècle

Le roman est le genre littéraire qui se développe le plus au XVIIIe siècle. Ecrit le plus souvent en prose, sans règles ni codes, ces récits revêtent des formes diverses : par lettres, conte philosophique... et se prêtent à l'expression des idées des Lumières, tout comme à la naissance d'une nouvelle sensibilité.
En effet, ils expriment tout ce que les genres nobles laissent de côté et coïncide avec l'affirmation des valeurs bourgeoises.
De plus, le lectorat se développe : la bourgeoisie s'enrichit, et augmente d'autant le nombre de ceux qui peuvent accéder au livre alors même qu'il devient un peu moins cher.
Ces lecteurs et lectrices raffolent des romans qui leur parlent d'eux et évoquent leur vie quotidienne ainsi que la passion et le plaisir.
La lecture pénètre également dans les campagnes grâce à la « bibliothèque bleue » apportée par les colporteurs ce qui contribue à l'essor des romans. Enfin, les femmes, très influentes dans les Salons, œuvrent au succès du roman.

...

Le roman au XIXe siècle : réalisme et naturalisme

Le réalisme et le naturalisme au siècle du roman

Le XIXe siècle est connu comme « le siècle du roman » car il voit l'apogée de ce genre romanesque. De grands auteurs tels que Balzac, Stendhal, Sand, Flaubert, Zola et Maupassant ont en effet donné à ce genre ses lettres de noblesse.
A la période romantique succèdent le réalisme et le naturalisme qui, quant à eux, s'opposent à l'idéal romantique.

Le roman réaliste

Le roman réaliste ne cherche pas à idéaliser le réel, mais à le restituer au lecteur. Pour ce faire, les auteurs tentent de produire dans leur œuvre l'illusion du vrai.
Le romancier réaliste utilise de nombreux « effets de réel », tels que la description précise de lieux, d'objets, de personnages. Il recourt à un langage technique afin de donner l'illusion de la vérité.
Miroir de son époque et des époques passées, le roman réaliste témoigne des idées politiques et morales de son temps et critique les mœurs de la bourgeoisie.

...

La nouvelle au XIXe siècle : réalisme et fantastique

Contes et nouvelles au XIXe siècle - Réalisme et fantastique

L'âge d'or de la nouvelle

En France, la nouvelle est née au Moyen Âge au cours duquel elle vient s'ajouter puis se substituer à une multitude de récits brefs comme les fabliaux, lais...
Les nouvelles étaient d'abord de petites histoires anonymes distribuées gratuitement dans la rue.

Inspiré du Décaméron (1349-1353) de Boccace, le premier recueil de nouvelles françaises, anonyme, les Cent Nouvelles nouvelles, est probablement paru entre 1430 et 1470. Au XVIe siècle, la nouvelle gagne ses lettres de noblesse avec la publication en 1558 de L'Heptaméron de Marguerite de Navarre, recueil inachevé de 72 récits. Elle donne entremêle récits licencieux hérités des fabliaux et des histoires plus graves ou l'anecdote cède la place à l'analyse psychologique.

...

La nouvelle au XIXe siècle : réalisme et fantastique

La nouvelle au XIXe siècle réalisme et fantastique

1. L'âge d'or de la nouvelle
a. Généralité

La nouvelle est un genre narratif bref qui met en scène quelques personnages et dont l'intrigue est généralement assez simple. AU XIXe siècle, ce genre qui existe depuis le XVIe siècle, connaît une véritable expansion : diffusée dans la presse, publiée en volumes, la nouvelle devient un genre de toute première importance. La nouvelle se confond parfois avec le conte au XIXe siècle, et les auteurs utilisent les deux appellations pour leurs récits.

b. Un genre très apprécié

...

Le récit au XXe siècle : guerres et modernité

Introduction
Au XXe siècle, la tradition romanesque héritée du XIXe siècle continue d'être explorée par les romanciers : roman historique, roman psychologique, roman autobiographique : remise en cause des structures traditionnelles du personnages, de l'héroïsme ; traitement radicalement différent de la chronologie,... Renonçant à la chronologie linéaire, le roman d'après-guerre suggère un éclatement de la chronologie et de l'espace.
La littérature et le récit de ce siècle sont marqués par les guerres et la modernité.

Les guerres
Deux guerres mondiales ont perturbé le siècle et ont parqué la littérature :
  • La Première Guerre mondiale, de 1914 à 1918.
  • La Seconde Guerre mondiale, de 1939 à 1945.
Les romans témoignant de ces guerres sont assez nombreux. La fiction se mêle même à l'autobiographie pour donner naissance à ce que l'on nomme le roman autobiographique. Ce genre de littérature est basé sur l'expérience de certains auteurs qui ont été soldats durant la guerre, mais comportant certains personnages et faits fictifs.
Par exemple : Voyage au bout de la nuit de Céline (1932), Les Croix de bois de Dorgelès (1919), A l'Ouest rien de nouveau de Remarque (1929), Le Feu de Barbusse (1916)

...

Le roman au XXIe siècle

Le XXIe connaît un nombre de publications de romans assez conséquent. Après un long processus de légitimation de ce genre, notamment au XVIIIe siècle, le roman est devenu le genre le plus vendu en France, depuis le XIXe jusqu'à nos jours.

Cette hausse des ventes de romans oblige également les auteurs à être plus innovants. Les thèmes sont maintenant plus choquants, la langue est également plus brutale. Pensons notamment à Chanson douce de Leïla Slimani, mettant en scène le meurtre de deux enfants par leur nounou. Ce roman a d'ailleurs obtenu le prix Goncourt en 2016.

...

Les derniers avis

Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?