Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

Les formes de l'épistolaire - Cours et exercices de Français, Première Générale

Votre enfant est en classe de première et vous souhaitez l'accompagner dans sa réussite en français? Pour revoir le chapitre "Les formes de l'épistolaire". Bordas soutien scolaire vous propose plusieurs séquences avec des cours et des exercices. Le degré de difficulté des exercices proposés s'adapte automatiquement en fonction du niveau de l'élève. Les erreurs de votre enfant sont analysées et nous permettent de lui proposer une correction adaptée afin de l'aider à progresser.

Les notions abordées :

Principes de l'épistolaire

Le terme « épistolaire » vient du latin epistolarium qui désigne un « livre d’épîtres ». Le terme « épistolaire » concerne donc toute lettre, toute œuvre composée de lettres ou bien toute lettre inscrite dans un texte.

I. Instances et formes de la lettre

Le domaine épistolaire possède un lexique spécialisé quant aux personnes que la lettre engage et à la forme qu’elle adopte.

a) Les personnes de l’épistolaire

La personne qui écrit la lettre est un destinateur ou une destinatrice, et la personne qui reçoit est le destinataire. Dans les Lettres à Malesherbes (1762), Rousseau est le destinateur et François Malesherbes est le destinataire. Le destinataire peut être unique ou bien pluriel : dans ses Epistulae ad familiares (63-43 av. J.-C.), Cicéron vise un public plus large que ses simples amis ou parents.

...

Usages et fonctions de l'épistolaire

La lettre peut avoir différents usages et fonctions, qui dépendent très largement du destinataire de la lettre et du lien qui unit destinateur et destinataire.

I. Socialité et pouvoir

La lettre inscrit le destinateur et le destinataire dans un espace social précis et définit les jeux de pouvoir entre les êtres.

a) Intimité et socialité

Si la lettre est considérée comme un espace intime, elle n’est pas coupée de toute socialité. Pendant longtemps, la lettre a visé un public pluriel, qui perdure par exemple dans le genre de la lettre ouverte, illustrée par Émile Zola dans « J’accuse… ! Lettre ouverte au président de la République » (1898). La lettre est également un vecteur de socialisation, à l’image des lettres de Mme de Sévigné à sa fille, Mme de Grignan.

b) Lettre et rhétorique

...

Exemple : Lettres de Mme de Sévigné

Mme de Sévigné occupe une place tout à fait particulière dans l’histoire de la littérature. De son vivant, la marquise fut certes considérée comme une excellente épistolière, mais jamais comme un écrivain. Le succès de l’édition posthume des lettres, décidée et supervisée par sa petite-fille, Mme de Simiane, a changé le regard porté sur Mme de Sévigné.

I. Une femme de la ville et des bois

Les lettres de Mme de Sévigné prennent tout leur sens en fonction du lieu où elle écrit.

a) Vie mondaine et politique

Lorsqu’elle se trouve à Paris, Mme de Sévigné décrit le monde qui l’entoure et auquel elle appartient. En décembre 1670, elle relate ainsi le mariage raté entre la Grande Mademoiselle et Lauzun. En 1661, elle raconte le procès de Nicolas Fouquet, tombé en disgrâce. Elle raconte aussi des anecdotes de la cour, à l’image d’un piège tendu par le roi à un courtisan (1664). Mme de Sévigné est donc un témoin de son temps, toute pénétrée de l’œuvre des moralistes, notamment de son ami La Rochefoucauld.

...

Les derniers avis

Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?