Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

Humanisme, réformes et conflits religieux - Cours et exercices d'Histoire, 5e

Votre enfant est en 5e et vous souhaitez l’accompagner dans sa réussite en Histoire ?

Pour revoir le chapitre « Humanisme, réformes et conflits religieux », Bordas Soutien scolaire vous propose des séquences de cours et des exercices interactifs.

Description

Ce chapitre traite de la Renaissance artistique qui se développe en Europe aux XV°-XVI° siècle et de la crise religieuse qui remet en cause l'unité du christianisme occidental (réformes) à la même époque.

Objectifs pédagogiques

  • Décrire et expliquer les nouvelles formes d'expression artistique qui se sont développées en Occident aux XV°-XVI° siècle.
  • Décrire et expliquer les bouleversements religieux qui ont divisé le christianisme occidental entre catholiques et protestants.

Les notions abordées :

La révolution de la pensée scientifique (XVe - XVIIe siècles)

1. Les humanistes ont soif de connaissances

Les humanistes (du latin humanus, instruit, cultivé) sont des intellectuels qui, en rejetant le savoir enseigné au Moyen-Âge au profit du savoir antique, mettent l'Homme et la connaissance du monde au centre de leurs préoccupations. La question de Dieu et de l'au-delà, si elle ne disparaît pas, ne constitue plus une entrave à leurs questionnements et leurs recherches.

Après la prise de Constantinople par les Turcs (1453), de nombreux manuscrits contenant des textes grecs et romains parviennent en Occident. Ces textes sont commentés par les humanistes qui apprennent les langues anciennes et développent leur esprit critique. La mise au point de l'imprimerie permet la diffusion des textes antiques et des ouvrages des humanistes.
...

La Renaissance artistique (XVe - XVIe siècles)

1. Les fondements de la Renaissance artistique

À partir du milieu du XVe siècle, les découvertes archéologiques ayant trait à l'Antiquité gréco-romaine se multiplient en Italie, berceau de la Renaissance.

S'inspirant de ces œuvres, les architectes italiens comme Bramante ouPalladio s'inspirent du vocabulaire stylistique ancien (colonne, frise, corniche, pilastre, fronton, coupole...) pour bâtir villas particulières et édifices publics.

Peintres et sculpteurs veulent désormais représenter le corps humain dans toute sa splendeur et sa nudité en s'appuyant sur la mythologie antique. Ils s'intéressent aussi à l'individualité singulière de leurs modèles, en réalisant de magnifiques portraits.

La peinture se fait désormais sur toile et à l'huile, ce qui permet une longévité plus importante des œuvres. La profondeur des scènes est possible grâce à l'utilisation de la perspective.
...

Les bouleversements religieux

1. L'Église en question

Après une longue période en Europe marquée par les guerres et les épidémies, les chrétiens des XVe-XVIe siècles sont très inquiets pour leur salut. 

Face aux questionnements des fidèles, le clergé déçoit : beaucoup d'hommes d'Église ont perdu de vue l'idéal de vie des apôtres, se comportant comme de grands seigneurs à l'image des évêques. Les moines et les curés sont critiqués pour leur ignorance, voire leur immoralité.  

Grâce à la mise au point de l'imprimerie vers 1450, des traductions de la Bible en langue vulgaire accessible à toutes les personnes alphabétisées aident des chrétiens à développer une foi intérieure sans nécessairement passer par l'intermédiaire du clergé.
...

Les temps difficiles des conflits religieux

1. La France divisée entre catholiques et protestants au XVIe siècle

Au milieu du XVIe siècle, on compte environ 2 millions de protestants calvinistes (ou huguenots) en France (soit 10% de la population). On les trouve dans toutes les catégories sociales et ils sont principalement installés dans la partie méridionale de la France, ainsi qu'à l'ouest du royaume.

À l'époque, il est de coutume que le peuple pratique la religion de son roi. Or, la France est « fille aînée de la Sainte Église catholique ». La présence des protestants engendre par conséquent des violences entre les deux communautés. Les Guise, princes de Lorraine, prennent la tête du parti catholique, la Sainte Ligue. Le parti protestant est mené par lesBourbons, apparentés à la famille royale.
...

Les derniers avis

Les autres notions abordées dans le chapitre Cours d'Histoire en 5e - Transformations de l’Europe et ouverture sur le monde aux XVIe et XVIIe siècles

Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?