Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

Reproduction sexuée et asexuée - Cours et exercices de SVT, 4e

Votre enfant est en 4e et vous souhaitez l’accompagner dans sa réussite en SVT ?

Pour revoir le chapitre « Reproduction sexuée et asexuée », Bordas Soutien scolaire vous propose des séquences de cours et des exercices interactifs.

Description

Ce chapitre traite des modes de reproduction des êtres vivants. Il permet de relier des éléments de biologie de la reproduction sexuée et asexuée des êtres vivants et l’influence du milieu sur la survie des individus, à la dynamique des populations.

Objectifs pédagogiques

  • Identifier des modes de reproduction asexuée, notamment chez les végétaux (reproduction végétative).
  • Relier la reproduction asexuée à une stabilité des phénotypes entre générations.
  • Relier certaines modalités de la reproduction sexuée (oviparité/viviparité, fécondation externe/interne, reproduction des plantes à fleurs) aux pressions exercées par les milieux.
  • Expliquer la stabilité et la diversité des phénotypes des individus d’une population par les mécanismes de la reproduction sexuée (production de gamètes apportant la moitié du patrimoine génétique de l’espèce et fécondation).
  • Relier les modes de reproduction (sexuée et asexuée), les conditions du milieu (rareté ou abondance des ressources alimentaires, des prédateurs, des conditions physico-chimiques...) à la dynamique des populations.

Les notions abordées :

La reproduction sexuée chez les animaux

Différents milieux de vie, différents milieux de fécondation

La fécondation est la rencontre d'une cellule reproductrice femelle et d'une cellule reproductrice mâle. Cette rencontre donne naissance à une cellule-œuf.

En fonction de l'espèce et de son milieu de vie, la fécondation peut se faire :

dans le milieu aquatique : fécondation externe ;

dans le corps de la femelle : fécondation interne.
...

La reproduction sexuée chez les plantes à fleurs

Les organes reproducteurs d'une fleur

Les fleurs sont composées de pétales (pièces florales colorées) et desépales (pièces florales le plus souvent vertes, qui protègent les autres parties de la fleur quand elle est en bouton).

À l'intérieur, dans la majorité des fleurs, on trouve à la fois :

des organes reproducteurs mâles : les étamines ;

des organes reproducteursfemelles : le pistil.

Grâce à la reproduction sexuée, les plantes à fleurs produisent des graines, le plus souvent dans un fruit.
...

Stabilité et variabilité des individus issus de la reproduction sexuée

Stabilité des génomes des différentes espèces

Les caractères des êtres vivants sont déterminés par leurs gènes, c'est ce qu'on appelle le patrimoine génétique d'une espèce.

Les gènes sont portés par les chromosomes de chaque cellule, toutes les cellules d'un organisme possédant le même nombre de chromosomes (à l'exception des cellules reproductrices qui en comptent la moitié).

L'ensemble du matériel génétique d'une espèce constitue son génome. Le génome, et donc le nombre de chromosome est le même pour tous les individus d'une même espèce.

Exemple : tous les êtres humains possèdent 46 chromosomes dans chacune de leurs cellules (et 23 dans les cellules reproductrices).
...

Survie des populations dans leur milieu de vie : dynamique des populations

Importance de la reproduction pour la survie des populations

On appelle dynamique des populations les variations dans le temps du nombre d'individus constituant une population.

Le maintien d'une population dépend de sa reproduction, car une espèce se reproduisant peu va avoir tendance à disparaître. La réussite de reproduction est donc une question de survie pour l'espèce.

Le taux de reproduction d'une espèce correspond au nombre de naissances par an.
...

Parcours Art et Avenir

Le contexte historique

C'est l'une des nombreuses œuvres de l'artiste représentant un jardin, au cours des trente dernières années de sa vie. 

Monet était âgé de 60 ans lorsqu'il a terminé cette peinture. Il avait déjà réalisé un nombre importants d’œuvres et avait connu un succès extraordinaire. 

En 1900, il était engagé dans deux projets majeurs : une série de peintures de la Tamise à Londres, et une autre série de ses jardins d'eau à Giverny, y compris quelques-uns de ses célèbres peintures de nénuphars tels que les Nymphéas.
...

Les derniers avis

Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?