Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

La Troisième République - Cours et exercices d'Histoire, 4e

Votre enfant est en 4e et vous souhaitez l’accompagner dans sa réussite en Histoire ?

Pour revoir le chapitre « La Troisième République », Bordas Soutien scolaire vous propose des séquences de cours et des exercices interactifs.

Description

Ce chapitre traite des grands moments de la IIIe République française de son installation au début du XXe siècle.

Objectifs pédagogiques

  • Connaitre les grands moments de ce régime politique. Étudier les évènements de 1870-1871, les éléments qui fédèrent l'unité nationale, la grande loi de séparation des Églises et de l'État ainsi que les crises que doit surmonter ce régime.

Les notions abordées :

L'installation de la IIIe République

a. Une République à installer

À peine installée, la IIIe République doit faire face à de nombreuses difficultés. Ainsi, l’Assemblée nationale, élue en 1871, est majoritairement royaliste, ce qui fait craindre un retour de la monarchie. Le peuple de Paris se soulève, forme la Commune de Paris et s'oppose à Adolphe Thiers, le premier président de la IIIe République. Mais cette révolte est réprimée dans le sang, du 21 au 28 mai 1871.

Les divisions des royalistes empêchent la réinstallation de la monarchie : certains d'entre eux se joignent aux républicains pour voter les lois constitutionnelles de 1875, qui mettent en place un régime parlementaire.
...

Unité et culture républicaine

a. L'école, lieu d'apprentissage de la citoyenneté républicaine

Avec les lois de Jules Ferry de 1881 et 1882, l'école républicaine, gratuite, obligatoire et laïque est chargée d'accueillir tous les petits Français sur ses bancs : tous doivent sans distinction sociale, régionale ou religieuse, partager la même langue, les mêmes valeurs. L'école doit former les citoyens de la République et donner à la France une main d'œuvre formée, qualifiée et diplômée.
16 juin 1881 : loi sur la gratuité de l'enseignement primaire.
28 mars 1882 : loi sur l'enseignement obligatoire (de 6 à 13 ans) etlaïque, et un jour de congé est prévu, en dehors du dimanche, pour pouvoir assurer l'enseignement religieux (mais en dehors des écoles).
...

1905 : la séparation des Eglises et de l'Etat

a. Une République radicale

Après quelques mesures symboliques qui choquent l'opinion, comme la loi autorisant le divorce ou la suppression des crucifix dans les tribunaux, lesrépublicains modérés choisissent une politique d'apaisement avec le clergé. Mais l'arrivée au pouvoir des républicains radicaux relance une politique anticléricale (contre l'Église catholique). En ce début du XXesiècle, une forte tension existe entre les gouvernements républicains et l'Église catholique. En 1902, la majorité parlementaire dissout et expulse les ordres religieux, interdisant de fait l'enseignement privé. En mai 1904, les relations diplomatiques sont mêmes rompues avec le Vatican. Les ministres font surveiller les officiers et les fonctionnaires qui vont à la messe, et entravent leur carrière.
...

1870- 1905 : Une République discutée et contestée

a. La crise du boulangisme

Le général Boulanger, ministre de la Guerre en 1886, devient très populaire. Le gouvernement craint le retour d'une République autoritaire dirigée par un « homme fort ». Boulanger, mis en retraite en 1888, se lance dans la politique et rallie tous les mécontents. Il incarne un nationalisme de droite (principe qui place la nation à laquelle on appartient au-dessus des autres et qui cherche à développer sa puissance), antiparlementaire (mouvement d'opinion hostile au régime parlementaire, considéré comme favorisant la corruption et l'instabilité gouvernementale et partisan d'un pouvoir exécutif fort), mais n'ose prendre le pouvoir par la force et s'enfuit en Belgique. Lors des élections de 1889, le régime républicain sort raffermi.
...

Les derniers avis

Les autres notions abordées dans le chapitre Cours d'Histoire en 4e - Société, culture et politique dans la France du XIXe siècle

Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?