Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

La France, défaite et occupée. Régime de Vichy, collaboration, Résistance - Cours et exercices d'Histoire, 3e

Votre enfant est en 3e et vous souhaitez l’accompagner dans sa réussite en Histoire ?

Pour revoir le chapitre « La France, défaite et occupée. Régime de Vichy, collaboration, Résistance », Bordas Soutien scolaire vous propose des séquences de cours et des exercices interactifs.

Description

Ce chapitre traite de plusieurs aspects : la défaite de 1940 entraine le renversement de la IIIe République. Le régime de Vichy, autoritaire et antisémite, s’engage dans la voie de la collaboration avec l’Allemagne nazie. En liaison avec la France libre, la Résistance intérieure lutte contre l’occupant et porte les valeurs de la République. La Libération marque le retour à la République.

Objectifs pédagogiques

  • Connaitre et utiliser les repères suivants : l'Appel du général de Gaulle (18 juin 1940) ; régime de Vichy (1940-1944) ; fondation du Conseil national de la Résistance par Jean Moulin (1943) ; Libération de la France, rétablissement de la République (la IVe), droit de vote des femmes, Sécurité sociale (1944-1945).
  • Raconter la défaite et expliquer ses conséquences, l’armistice et la fin de la IIIe République .
  • Décrire quelques aspects de la politique du régime de Vichy révélateurs de son idéologie, les principales mesures prises à la Libération (dont le droit de vote des femmes).

Les notions abordées :

La défaite de la France en 1940 et ses conséquences

a. Pétain / De Gaulle : deux attitudes différentes

L’Allemagne envahit en mai 1940 la France qui va connaitre une débâcle militaire. L’avancée rapide des troupes allemandes pousse les civils à fuir vers le sud : c’est l’exode. Le 16 juin 1940, le maréchal Pétain est nommé chef du gouvernement français. Partisan de l’arrêt des hostilités, Pétain demande l’armistice qui est signé à Rethondes le 22 juin avec des conditions très dures pour la France.

Le général de Gaulle est combattant lui aussi de 1914-1918. Il part à Londres et appelle à résister par l’appel du 18 juin 1940. Isolé, De Gaulle est reconnu par le Premier ministre anglais Winston Churchill comme le chef des Français libres. Il crée les Forces françaises libres (FFL). 
...

Le régime de Vichy (1940-1944)

a. Un régime antirépublicain

Peu partisan de la démocratie, Pétain explique que les erreurs commises par la République sont responsables de la débâcle de 1940, comme les Juifs et les étrangers. Pétain concentre désormais tous les pouvoirs. La République n’existe plus : le Parlement n’est plus réuni, les élections n’ont plus lieu et les partis politiques sont interdits, presse et radio sont censurées et diffusent des messages à la gloire du nouveau régime. 

Pétain lance la Révolution nationale qui rompt avec les idéaux de la République. Il met en avant les valeurs traditionnelles qui se résument dans la nouvelle devise « Travail, Famille, Patrie » qui a remplacé « Liberté, Égalité, Fraternité ».
...

La résistance intérieure et la France libre (1944-1946)

a. La France libre

Le général de Gaulle refuse l’armistice et trouve refuge à Londres où il lance l’appel du 18 juin à la BBC pour continuer le combat et résister.

Isolé, de Gaulle est néanmoins reconnu par le Premier ministre anglais Winston Churchill comme le chef des Français libres. Il crée les FFL auxquelles se rallient certaines colonies.
...

Des Résistances au nazisme et aux régimes de collaboration en Europe

a. Les résistances dans les pays de l'Axe (1)

En Allemagne, la Résistance est faible en raison de la terrible répression que fait régner le régime nazi. Peu de personnes n'osent s'opposer à la folie meutrière d'Hitler et aux exactions du régime. Cependant, certains groupes sont créés comme "La Rose Blanche". Constitué d'étudiant catholiques comme Hans et Sophie Scholl, ce groupe distribue des tracts antinazis à Berlin entre juin 1942 et février 1943. Mais arrêtés, les membres de ce groupe furent décapités à Munich le 22 février 1943. Dans les milieux militaires, la Résistance s'organise envers le Führer. Ainsi des attentats sont perpétrés comme celui de juillet 1944 avec l'aide des britanniques. Ce dernier étant un échec, la plupart des officiers ayant participé à son organisation se sont poussés au suicide comme Rommel.
...

Les derniers avis

E.
Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?