Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

La Deuxième Guerre mondiale, une guerre d’anéantissement - Cours et exercices d'Histoire, 3e

Votre enfant est en 3e et vous souhaitez l’accompagner dans sa réussite en Histoire ?

Pour revoir le chapitre « La Deuxième Guerre mondiale, une guerre d’anéantissement », Bordas Soutien scolaire vous propose des séquences de cours et des exercices interactifs.

Description

Ce chapitre traite de la Seconde Guerre mondiale et s'attarde sur trois aspects qui sont les suivants : un affrontement aux dimensions planétaires ; une guerre d'anéantissement aux enjeux idéologiques et nationaux, et enfin le génocide des Juifs et des Tziganes.

Objectifs pédagogiques

  • Connaitre et utiliser les repères suivants : la Seconde Guerre mondiale (1939-1945) ; la libération des camps d'extermination (1945) ; la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe (8 mai 1945) ; bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki (août 1945).
  • Caractériser les enjeux idéologiques et militaires de la guerre ; décrire et expliquer le processus de l'extermination.

Les notions abordées :

Les phases de la guerre : une dimension planétaire

a. Le triomphe de l'Axe (1939-1942)

Le 1er septembre 1939, l’Allemagne d'Hitler envahit la Pologne qui est défaite en trois semaines, c’est le symbole de la guerre éclair ou Blitzkrieg. En réaction, la France et le Royaume-Uni (RU) de Churchill déclarent la guerre à l’Allemagne le 3 septembre. La première est défaite en six semaines lors de l’offensive de juin 1940, alors que le RU ne plie pas, malgré le bombardement de ses villes. Enfin, l’Allemagne envahit l’URSS en juin 1941 avec l’opération Barbarossa.

En Asie, le Japon étend son territoire en Chine et en Asie du Sud-Est et bombarde la base américaine de Pearl Harbor le 7 décembre 1941 : ceci entraine le président américain Roosevelt à faire entrer en guerre les États-Unis.

Une guerre d'anéantissement

a. La violence des combats

Une « guerre d'anéantissement » est une guerre qui a pour objectif de détruire l’adversaire, sans distinction entre civils et militaires.

La bataille de Stalingrad est un enjeu important pour les Allemands qui veulent s’emparer du pétrole du Caucase. Entre l’été 1942 et février 1943, date à laquelle l’Allemagne perd cette bataille, les combats sont violents avec plus de 1,5 millions de soldats mobilisés.

Les combats touchent davantage les civils que les militaires : ils sont victimes de bombardements, de pillages pour soutenir la machine de guerre allemande ; ils sont massacrés et victimes d’armes nouvelles, comme la bombe atomique.

La génocide des Juifs et des Tziganes

a. La Shoah et le rôle des Einsatzgruppen

La Shoah est le symbole des crimes de masse. Les Einsatzgruppen (600 à 1 000 soldats par unité) sont des unités SS qui suivent la Wermacht en territoire soviétique et qui sont chargés de tuer les communistes mais surtout les Juifs et les Tziganes en leur faisant croire qu’ils vont les réinstaller à l’est de l'Europe. Ils leur confisquent tous les objets de valeur puis fusillent en masse les Juifs, hommes, femmes et enfants.

Le but est d’exterminer la totalité de la population juive : c’est un génocide planifié par l’État allemand et une extermination de masse (par exemple 133 000 personnes massacrées en Lituanie en quelques mois).

Les derniers avis

E.
Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?