Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

La Ve République, de la République gaullienne à l’alternance et à la cohabitation - Cours et exercices d'Histoire, 3e

Votre enfant est en 3e et vous souhaitez l’accompagner dans sa réussite en Histoire ?

Pour revoir le chapitre « La Ve République, de la République gaullienne à l’alternance et à la cohabitation », Bordas Soutien scolaire vous propose des séquences de cours et des exercices interactifs.

Description

Ce chapitre traite de la Ve République dans la durée depuis 1958. La présidence du général de Gaulle marque une nouvelle conception de la République et de la démocratie. L’exercice du pouvoir suscite des contestations dans la rue, avec la crise de mai 1968, et dans les urnes depuis 1981, date à laquelle les élections apportent l’alternance. La société française a connu de profondes évolutions : l’immigration la transforme ; des débats la traversent.

Objectifs pédagogiques

  • Connaitre et utiliser les repères suivants ; les années De Gaulle (1958-1969) ; les années Mitterrand (1981-1995) ; les années Chirac (1995-2007).
  • Caractériser les grands choix politiques du général de Gaulle, l’alternance sous la Ve République, l’évolution de l’immigration en France depuis 1945.
  • Décrire et expliquer un exemple d’adaptation législative à l’évolution de la société sous la Ve République.

Les notions abordées :

La présidence du général de Gaulle

a. La fin de la IVe République

La IVe République est marquée par l'instabilité ministérielle incessante permise par le mode d'élection qui privilégie le scrutin proportionnel, mais aussi par la décolonisation et notamment le problème algérien. Le conflit qui dure depuis 1954 paralyse le régime entre les partisans et adversaires de l'indépendance et la France craint un coup d'État militaire ou une guerre civile.

En retrait du pouvoir depuis 1946, le général de Gaulle se tient « prêt à assumer les pouvoirs de la République ». Il est nommé président du Conseil par le président Coty en mai 1958, et l'Assemblée nationale lui accorde les pleins pouvoirs pour rétablir l'ordre et une nouvelle Constitution.
...

Les contestations du pouvoir

a. La crise de mai 1968

Les étudiants aspirent à plus de liberté et les universités sont bloquées. Vers la mi-mai, ils sont rejoints par un mouvement social de vaste ampleur : grèves, usines occupées, pays paralysé avec 9 millions de grévistes. Le 27 mai sont signés les accords de Grenelle sous la houlette du Premier ministre Georges Pompidou, qui prévoient une hausse des salaires et une réduction du temps de travail. Le président décide alors dedissoudre l’Assemblée nationale, provoquant des élections législatives anticipées largement remportées par les gaullistes en juin 1968. En outre, plus de 500 000 personnes défilent sur les Champs-Élysées fin mai pour soutenir le général de Gaulle. Affaibli à l’issue de cette crise, de Gaulle démissionne le 27 mai 1969 après l'échec du référendum portant sur la réforme du Sénat et la régionalisation. Georges Pompidou lui succède à la présidence en juin 1969.
...

Les derniers avis

Les autres notions abordées dans le chapitre Cours d'Histoire en 3e - Françaises et Français dans une République repensée

Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?