Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

Orthographe grammaticale - Cours et exercices de Français, 3e

Votre enfant est en 3e et vous souhaitez l'aider à progresser en Français ?

Pour revoir le chapitre "Orthographe grammaticale", Bordas Soutien scolaire vous propose plusieurs séquences avec des diaporamas de cours et des exercices. Le degré de difficulté des exercices proposés s’adapte automatiquement en fonction du niveau de l'élève. Les erreurs de votre enfant sont analysées et nous permettent de lui proposer une correction adaptée, afin de l’aider à progresser.

 

Contenu du chapitre :

Ce chapitre traite de notions d'orthographe liées à la grammaire : comment accorder un attribut du COD, comment écrire certaines terminaisons verbales, comment accorder le participe passé.

 

Objectifs pédagogiques :

  • Accorder l'attribut du COD.
  • Accorder le participe passé.
  • Distinguer participe présent et adjectif verbal.
  • Choisir la bonne terminaison verbale en -i.
  • Distinguer les homophones grammaticaux.

Les notions abordées :

L'accord de l'attribut du COD

I. Reconnaître l’attribut du COD

L’attribut du COD est un introduit par des verbes d’état comme trouver, croire, déclarer, prendre pour, s’estimer...

Il se rapporte au COD, dont il exprime une caractéristique.
Exemple : Les autorités considèrent la situation très préoccupante. (Le COD de cette phrase est « la situation ». L’attribut du COD est « très préoccupante »)

Attention, le COD peut être un pronom.
Exemple : Je la trouve charmante. (Le COD de cette phrase est « la ». L’attribut du COD est « charmante »)

 

Distinguer le participe présent et l'adjectif verbal

Le participe présent et l’adjectif verbal sont des homophones (ils se prononcent de la même manière), mais leur orthographe diffère, il est donc important de les distinguer.

I. Le participe présent

Il se termine par -ant.

Il est toujours invariable.

Exemple : Courant presque, les ouvriers se rendent sur le chantier.

(le sujet de la phrase est « les ouvriers », mais « marchant » reste invariable)

II. L’adjectif verbal

Il se termine par -ant, sauf une petite liste d’adjectifs qui s’écrivent en -ent. Les plus courants sont adhérent, coïncident, convergent, différent, excellent, divergent, équivalent, négligent, précédent, violent

Les terminaisons verbales en -i

Il n’est pas rare de commettre des erreurs de conjugaison sur les terminaisons verbales des trois premières personnes du singulier : -i, ie, -is ou -it. Pour éviter les confusions, il est important d’analyser le temps et le groupe du verbe.

I. Le présent

  • premier groupe : seul les verbes en -ier sont concernés. Comme toujours au premier groupe, la terminaison comporte un -e :

j’oublie, tu oublies, il oublie

  • deuxième groupe : les terminaisons sont toujours -is, is, it :

je finis, tu finis, il finit

  • troisième groupe : les terminaisons sont les mêmes qu'au deuxième groupe :

j’écris, tu écris, il écri

 

L'accord du participe passé avec être et avoir

Rappel : le participe passé est employé après l'auxiliaire être ou avoir. L'auxiliaire peut être à l'infinitif, ou conjugué au présent, à l'imparfait, au futur... (avoir perdu, je suis perdu, j'étais perdu, je serai perdu...)

 

I. Accord du participe passé avec être

Lorsque le participe passé est employé avec l’auxiliaire être, il s’accorde en genre et en nombre avec le sujet (+s au pluriel, +e au féminin).

Exemple : Les enfants sont sortis. (« sortis » est au pluriel car il est accordé avec « enfants »)

II. Accord du participe passé avec avoir

Lorsque le participe passé est employé avec l’auxiliaire avoir, il ne s’accorde pas.

Exemple : Les enfants ont sorti la chienne. (bien que le sujet « les enfants » soit pluriel « sorti » est au singulier car on emploie l’auxiliaire avoir)

Sauf si le COD est placé avant. En ce cas, on accorde le participe passé avec le COD.

L'accord du participe passé : cas particuliers

La règle de base de l'accord du participe passé est la suivante : le participe passé s’accorde avec l’auxiliaire être. Il ne s’accorde pas avec l’auxiliaire avoir, sauf si le COD est placé avant : en ce cas il s’accorde avec le COD.

Il y a ensuite quelques cas particuliers : voici les plus simples.

I. Le participe passé est suivi d’un infinitif

Si le participe passé est suivi d’un infinitif, la règle du COD ne s’applique plus. Exemple : La chanson que j’ai entendu chanter. « Entendu » n’est pas accordé à « chanson ». On considère en fait que le COD est placé après le participe passé (« j’ai entendu quoi ? chanter une chanson »).

Mais attention, si l’infinitif a un sujet, et que celui-ci est placé avant le participe passé, on fait l’accord avec ce sujet.

Exemple : La cantatrice que j’ai entendue chanter a beaucoup de talent.

Homophones grammaticaux

On parle d'homophones lorsque des mots se prononcent de la même manière, mais ont une orthographe différente.

 

I. Tout

On accorde « tout » :

  • quand il est pronom indéfini.

Exemple : Je les ai invités et tous sont venus.

  • quand il est déterminant indéfini.

Exemple : Tous les jours.

On n’accorde pas « tout » quand il est adverbe et a le sens de « totalement ».

Exemple : La France tout entière suit le match, ils sont tout en larmes.

SAUF si cet adjectif est féminin et commence par une consonne ou un « h ».

Exemple : Elle est toute heureuse, toute surprise.

Les derniers avis

Les autres notions abordées dans le chapitre Cours de Français en 3e - Orthographe

Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?