Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

La phrase - Cours et exercices d'Allemand LV1 en 3ème

Bordas Soutien scolaire vous aide à maîtriser les notions essentielles d’allemand pour réviser la composition de la phrase en classe de 3ème.

Pour revoir la notion « la phrase », Bordas Soutien scolaire vous propose plusieurs séquences avec des fiches de cours et des exercices interactifs. Les erreurs de votre enfant sont analysées et nous permettent de lui proposer une correction adaptée, afin de l’aider à progresser.

Description

Ce chapitre donne tous les outils nécessaires à l’enfant pour réviser la composition de la phrase.

Objectifs pédagogiques
Grâce à des rappels de cours et des exercices votre enfant révisera les groupes prépositionnels, le comparatif / superlatif, la proposition infinitive de but "um ... zu" ainsi que les phrases interrogatives avec "welwh-" et "wo(r)-". Mais aussi réviser l'infinitif avec les verbes "hören" et "sehen", l'irréel, la concession, le discours direct / indirect ainsi que la structuration d'un texte avec la subordination.

Les notions abordées :

Les groupes prépositionnels

Les prépositions suivies de l’accusatif

DURCH
-
Sie bauen Straßen durch den Wald. → Ils construisent des rues à travers la forêt.
- Wir kennen uns durch die Schule. → Nous nous connaissons par le biais de l’école.

FÜR
Das ist für meine Schwester. → C’est pour ma sœur.

GEGEN
Wir haben gegen den Wind gesegelt. → Nous avons fait face à des vents contraires.

OHNE
Geht ohne mich ins Kino. → Allez au cinéma sans moi.

UM
-
Ich habe um 12 Uhr Physik. → J’ai cours de physique à midi.
- Die Erde dreht sich um die Sonne. → La terre tourne autour du soleil.

Le superlatif / le comparatif

Le superlatif

Le superlatif s’emploie lorsqu’on compare plus de deux éléments.

Sur l’adjectif épithète

Pour former le superlatif, on ajoute -st- à l’adjectif, puis les terminaisons de l’adjectif épithète. Le groupe nominal dans lequel se trouve l’adjectif au superlatif est souvent suivi d’un groupe nominal au génitif qui précise la catégorie dans laquelle excelle la personne / le produit.

Lorsque l’adjectif se termine par -d, -s, -ß, -t, -z, -x, on ajoute un -e- de liaison devant le suffixe -st-.

Exemples :
-
Wer ist der älteste Schüler? → Qui est l’élève le plus âgé ?
- Gestern war es die kälteste Nacht des Monats. → Hier, c’était la nuit la plus froide du mois.

La proposition infinitive de but « um ... zu »

Pour indiquer le but, on utilise um … zu. Le verbe à l’infinitif n’a pas de sujet propre. Il est précédé de zu qui, dans un verbe à préverbe séparable, s’intercale entre le préverbe et le radical du verbe. La proposition infinitive est précédée d’une virgule.

Les phrases interogatives partielles avec « welch- » et « wo(r)- »

Les pronoms interrogatifs welch-

Pour poser une question sur une personne avec un verbe suivi d’une préposition, celle-ci se place devant le pronom interrogatif qui se décline.

Exemples : 

- An wen denkst du? → À qui penses-tu ?
- Mit wem gehst du ins Schwimmbad? → Avec qui vas-tu à la piscine ?

L'infinitif avec les verbes « hören » et « sehen »

Les verbes de perception hören et sehen sont suivis d’un groupe verbal à l’infinitif (sans zu).

L'irréel

Le subjonctif II permet d’exprimer l’irréel : des souhaits, des suggestions, des hypothèses, des regrets, des conditions irréalisables.

Le subjonctif II présent 
Pour les auxilaires (sein, haben, werden) et les verbes de modalité, on utilis ela forme du prétérit à laquelle on ajoute une inflexion.

La concession

Une concession correspond à une opposition à un fait ou à une action, cependant ce fait peut exister ou cette action peut se réaliser : allerdings (toutefois), dennoch (malgré tout, pourtant), immerhin (néanmoins), trotzdem (quand même).

Le discours direct / indirect

Le discours direct 

Les paroles d’un discours sont citées, elles sont encadrées par des guillemets.

Exemple :
 Paul sagt: „Ingrid fühlt sich nicht wohl.“ → Paul dit : « Ingrid ne se sent pas bien. »

Structurer un texte : la subordination

La proposition subordonnée est introduite par une conjonction de subordination qui est précédée d’une virgule lorsqu’elle suit la proposition principale. Le verbe conjugué de la subordonnée est placé en dernière position.

Subordonnée introduite par « dass »
Elle peut suivre les verbes qui introduisent :
- des affirmations ou des propos rapportés : sagen, antworten, erzählen, wissen, erklären ;
- des opinions : finden, glauben, denken, meinen.

Exemple : Sie denkt, dass sie zu jung ist. → Elle pense qu’elle est trop jeune.

Les derniers avis

Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?