Je gère mon compte

(abonnement(s), données personnelles)

Mot de passe oublié ?

J'accède à la plateforme
de Soutien scolaire

Je me connecte à la plateforme

Orientation après la 3e : ces secteurs qui recrutent

  • Partager
  • Twitter
  • Partager

« Tu veux faire quoi plus tard ? » Dès la 3e, la question de l’orientation prend de l'importance. Pour entrer dans la vie professionnelle avec les meilleures chances, mieux vaut donc connaître très tôt les secteurs qui recrutent. Tour d’horizon.

 

Seconde générale ou professionnelle, BEP, CAP, apprentissage, etc. « Tu vas où toi, l’an prochain ? », « Tu veux faire quoi toi, plus tard ? ». Les questions souvent posées aux collégiens suscitent parfois des réponses floues. Rien de plus normal, car après la 3e, les possibilités sont multiples. Et si certains s’imaginent déjà ingénieur, artisan ou avocat, d’autres hésitent, tâtonnent.

8 millions de baby-boomers et des places à prendre

Pour eux, l’Onisep (Office national d'information sur les enseignements et les professions) et son panorama annuel des secteurs qui recrutent sont là, tout comme le Centre d’information et de documentation jeunesse (CIDJ), qui publie chaque année son « Guide des secteurs qui recrutent »1.

Alors, vers quels secteurs doit-on se tourner pour trouver son métier rêvé ? Selon l’Onisep, il y a en ce moment cinq portes d’entrée vers le monde du travail : fonction publique, industrie, commerce, informatique et numérique, santé et services à la personne. Et avec le départ en retraite de près de 8 millions de baby-boomers d’ici à 2020 (soit 31 % de la population active), des places seront forcément à prendre !

La fonction publique « reste le plus gros pourvoyeur d'emploi », assure ainsi l'Onisep. Après avoir entamé une vague de recrutement en 2014, l'Education nationale a, en effet, ouvert 25 000 postes deux ans plus tard et, en panne d’enseignants, devrait poursuivre sa stratégie dans les années qui viennent. Autre secteur de la fonction publique ouvert aux nouveaux candidats, la triplette armées, police nationale et gendarmerie.

L’aéronautique et le commerce, des valeurs sûres

« L'aéronautique (plus de 10 000 embauches par an), l'énergie, l'électronique, la mécanique, l'agroalimentaire restent des valeurs sûres », poursuit l'Onisep. Dans ce secteur, les profils recherchés sont très variés. Dans l'aéronautique, les jeunes diplômés Bac + 5 se voient logiquement ouvrir des portes, mais le secteur est en constante « pénurie » de main d’œuvre moins qualifiée. Chaudronniers, soudeurs, techniciens d'atelier ou de maintenance ont toute leur chance de décrocher un contrat en frappant à la porte des grands industriels.

Le commerce reste un secteur qui ne subit pas la crise. Banques (248 000 emplois à horizon 2022), assurances, distribution, e-commerce : les candidats de « niveau Bac +2 et Bac +3 (filière technico-commerciale) sont toujours recherchés ». Le secteur est également en attente de profils bien spécifiques tels que responsable e-CRM (pour « Electronic Customer Relationship Management » ou responsable de la relation clientèle sur Internet), « data manager », « community manager » (fédérer des communautés sur Internet pour le compte d’une société, d’une marque, d’une célébrité, d’une institution, etc.) ou vendeur polyglotte capable d'aller proposer les produits français de luxe hors de nos frontières, rapporte le quotidien économique Les Echos.

 

 

 

La distribution offre aussi un vivier d’emplois important pour les personnes peu qualifiées, avec 48 000 départs à remplacer d’ici à 2022 à des postes de caissiers et d’employés libres services.

L’informatique toujours en pleine croissance

Grand pourvoyeur d'emploi, le secteur de l'informatique affiche une croissance régulière chaque année (190 000 postes à pourvoir d’ici à 2022, dont 90 000 créations nettes). Ingénieur informatique, développeur Web, architecte technique système (conception de système informatique) sont autant de métiers qui sauront séduire les entreprises.

 

Dernier secteur pointé par l'Onisep : la santé et les services à la personne. Aide à domicile, assistant maternel, ambulancier, animateur socioculturel, auxiliaire de vie ou encore éducateur sportif sont les métiers recherchés (322 000 postes à pourvoir sur la période 2012-2022, dont 159 000 créations nettes).

Seul point noir, les contrats ne sont pas toujours des temps pleins et « les salaires restent souvent faibles », note l’Onisep. En revanche, poursuivre des études de médecine, d’infirmier, de pharmacien ou d’aide-soignant, c'est à coup sûr s’insérer dans la vie professionnelle dès le diplôme en poche.

 

Enfin, s’il a fait grise mine ces dernières années, le BTP va aussi reprendre du poil de la bête. La rénovation énergétique des logements et leur adaptation au vieillissement de la population, combinées au grand nombre de départs en retraite, vont contribuer à mettre 554 000 postes sur le marché, pour la période 2012-2022, a repéré le CIDJ. Plus de 300 000 postes seront dédiés aux ouvriers qualifiés, mais le secteur recrutera aussi beaucoup de techniciens, de chargés d’études, d’ingénieurs, de chefs de chantier, etc.

Information en ligne et compétences recherchées

A noter que pour mieux s'y retrouver et offrir une information adaptée, l'Onisep a mis en place un accès en ligne à des conseillers d'orientation.

Tous peuvent être contactés par téléphone, tchat ou mail. L'organisme dispose également d'une large base documentaire, avec des guides gratuits, et d'un moteur de recherche permettant de trouver un « référent orientation » près de chez soi.

Quant au réseau social professionnel LinkedIn, il a publié cette année la liste des 25 compétences les plus recherchées par les recruteurs (en anglais). Et mieux vaut se débrouiller avec un ordinateur et son clavier, puisque plus de la moitié des compétences recherchées, en France comme dans le reste du monde, sont en rapport avec les nouvelles technologies, et plus particulièrement avec l’informatique, le Web et le mobile.

Reste qu’avec un taux de chômage en hausse, de nombreux employeurs peinent, paradoxalement, à trouver des recrues. On appelle ça des « métiers en tension ». C’est principalement le cas des conducteurs routiers, cuisiniers, ingénieurs en informatique, employés de maison, commerciaux, aides à domicile, formateurs, serveurs, aides-soignants, maraîchers-horticulteurs, vendeurs, livreurs ou bouchers.

Finalement, collégiens, les secteurs qui recrutent vous attendent, il ne vous reste plus qu'à choisir.

1. Ce guide s’appuie sur les travaux de France Stratégie, de la Darès, des branches professionnelles, et sur l’enquête Besoin en main-d’œuvre de Pôle emploi.

Comment s'abonner ?

Abonnez votre enfant à Bordas Soutien scolaire à partir de 3,99 € par mois.

Formule ciblée

1 enfant / 1 matière

À partir de 3,99 €/mois

Formule réussite

1 enfant / Multi-matières

Multi-matières

À partir de 6,99 €/mois

Formule tribu

2 à 5 enfants / Multi-matières

Multi-matières

À partir de 9,99 €/mois


Comparer les formules d'abonnement

Vous souhaitez ...
  • Recevoir notre documentation ?
  • Bénéficier de nos offres spéciales ?
  • Être tenu informé de nos actualités ?